Business et protection de la planète : un duo compatible ?

Quinzaine des déchetsDans le cadre de la quinzaine des déchets et de l’économie circulaire, Surfrider Foundation Aquitaine et l’AFNOR délégation Aquitaine ont organisé, en partenariat avec les programmes MSc&MBA du Groupe INSEEC à Bordeaux, une conférence sur le thème : « Business et protection de la planète : un duo compatible ? ».

Les professionnels du secteur privé se sont réunis pour échanger et soulever l’importance de la problématique des déchets dans l’économie et de la responsabilité sociétale des entreprises.

L’économie circulaire est, en effet, un nouveau modèle économique qui nous permettrait de sortir du modèle linéaire sur lequel fonctionne notre économie (extraire – transformer – consommer – jeter), et qui a pour objectif de rendre plus efficace la consommation des ressources, diminuant ainsi les quantités de déchets produites et les impacts sur l’environnement.
6 entreprises ont présenté leur business model fonctionnant autour de l’économie circulaire.

  • ACTES Elisecollecte et recycle les déchets de bureau.
  • ATISest un incubateur d’innovation sociale : elle accompagne les structures porteuses de projets d’économie circulaire (par exemple des projets de gestion de déchets, des projets liés aux achats durables, etc.)

Selon Elise DEPECKER, directrice ATIS, « la dimension emploi est un élément indispensable à prendre en compte dans chaque projet ».

  • Atelier d’Eco Solidaire est une « ressourcerie » de meubles et de jouets

« Les déchets sont une véritable source d’activité. Tout ce qu’on peut jeter est délirant. La recyclerie est une nécessité. Il est possible de valoriser les déchets et faire mieux encore : créer de l’emploi. » conclut Fabrice KAID, directeur Atelier d’Eco Solidaire.

  • Envi2E est un réseau d’entreprises d’insertion autour de la collecte, du traitement et du recyclage des équipements électriques et électroniques usagés. Leurs principales actions ont pour objectifs la performance économique au service de l’objectif social alliée à la protection de l’environnement.
  • Femerrecycle des peaux de poisson en cuir pour les fournir aux créateurs, autour d’un process 100% éco-responsable, avec zéro déchet à la clé. Selon Marielle PHILIP, chargée de développement, « nous n’avons rien à perdre en essayant. L’important est de ne pas rester seul. A plusieurs, les projets prennent un chemin plus intéressant. Les associations peuvent réellement donner une nouvelle impulsion à l’économie.»
  • ReSurf  recycle des mousses de planches de surf. Benoit DANDINE co-fondateur de AIR, Agence de l’Innovation Responsable, accompagne les entreprises et les collectivités à innover différemment et devenir éco-responsables.

La responsabilité sociétale des entreprises est régie par trois axes à prendre en compte pour développer un business model porteur de croissance : la création d’emplois locaux et intégration sociale, la dynamique territoriale et les échanges économiques, et bien évidemment la réduction des déchets et des impacts sur l’environnement.

Il y a de réelles opportunités autour de l’économie circulaire qui permettent à ces entreprises e se différencier. Certes il s’agit d’un marché niche, pourtant il est indispensable aujourd’hui de travailler sur un modèle économique en tenant compte également de la dimension sociale.

[cycloneslider id= »conference-avec-surfrider-fondation-autour-de-la-rse »]