Space Owl souhaite démocratiser l’accès à l’espace pour les entreprises : un projet entrepreneurial mené par l’un de nos Alumnis, Guilhem Gernez

Dans une dynamique de démocratisation de l’accès à l’espace, #Space Owl, projet co-fondé par Guilhem Gernez, Alumni des MSc & MBA INSEEC et deux étudiants de CentraleSupélec, propose aux entreprises des services dédiés, de gestion complète ou partielle, pour leur permettre de gagner du temps et de l’argent dans le lancement de leurs missions spatiales. À plus long terme, l’objectif de Space Owl sera de proposer des missions spatiales en guichet unique pour permettre à toute personne souhaitant se lancer de le faire le plus simplement possible. Le tout en ayant à cœur de réaliser ces projets dans une dynamique d’espace durable… Rencontre avec notre Alumni Guilhem Gernez. 

Pouvez-vous vous présenter ? Quelles études avez-vous faites ?

Je suis Guilhem Gernez, j’ai 23 ans. J’ai suivi un DUT GACO (Gestion Administrative et Commerciale des Organisations) à l’université de Bordeaux. J’ai ensuite réalisé une 3e année de Bachelor spécialité
finance à l’INSEEC Paris en alternance chez Capgemini. Je suis diplômé du MSc International Business Management, promotion 2018/2020. En parallèle, J’ai travaillé en tant qu’apprenti coordinateur des ventes chez Safran Aerosystems à Plaisir lors de mon MSc2.

Pouvez-vous présenter votre projet Space Owl ?

Space Owl propose un service d’accompagnement aux entreprises qui ont un projet de mission spatiale. L’objectif est de leur permettre de se concentrer sur leur valeur ajoutée qui est le traitement des données satellitaires. Nous accompagnons aujourd’hui deux missions spatiales étudiantes du centre spatial de CentraleSupélec afin de gagner en expérience et en visibilité pour ensuite cibler des entreprises.

Pourquoi ce projet ? Comment fonctionnez-vous ?

Nous sommes deux amis du collège passionnés d’aéronautique et de spatial. Paul a eu l’idée de lancer ce projet après avoir réalisé son deuxième stage de césure au centre des opérations de l’Agence Spatiale Européenne à Darmstadt en Allemagne. Ayant déjà travaillé avec lui sur un projet entrepreneurial, j’ai directement accepté de le rejoindre lorsqu’il m’a présenté ses idées.
Nous sommes aujourd’hui trois fondateurs avec Paul et Ilyes. Paul travaille davantage sur les aspects techniques en tant qu’ingénieur et pour ma part plus sur les aspects commerciaux et financiers. Ilyes contribue à l’accompagnement de nos deux premières missions et effectue également de la prospection client.

Comment voyez-vous votre projet évoluer à moyen et long terme ?

À moyen terme, l’objectif est de proposer des services liés à un aspect précis d’une mission spatiale pour des entreprises déjà présentes sur le marché. À long terme, nous imaginons que toute entreprise puisse lancer sa propre mission spatiale sans forcément avoir de connaissances dans le domaine.

Un mot ou conseil à donner aux étudiants de l’INSEEC souhaitant travailler dans le domaine spatial ?

Je dirais que le réseau est très important. Il ne faut pas hésiter à contacter des professionnels du secteur. Le spatial en France est un monde assez petit et les personnes sont très accessibles. De plus, de nombreuses start-ups se créent en ce moment ce qui ouvre de nombreuses possibilités de postes. Enfin, je dirais qu’il ne faut pas avoir peur de s’intéresser aux aspects techniques du secteur. Par exemple il existe plusieurs chaînes YouTube qui vulgarisent les problématiques du spatial.

 

Space Owl est un projet entrepreneurial en cours, actuellement incubé à Creative Valley au Kremlin-Bicêtre.

Site Internet : www.spaceowl.fr