Quels sont les soft skills du communicant ?

Dans la série « Soft skills », les directeurs scientifiques des MSc & MBA INSEEC Paris donnent leurs conseils et leurs avis d’experts sur cette thématique précieuse pour les étudiants. Serge-Henri SAINT-MICHEL, fondateur de Marketing-Professionnel et de Marketing PME et directeur scientifique des programmes CommunicationMarketing et Digital, nous livre aujourd’hui son point de vue sur un sujet très prisé, battu et rebattu : les soft skills. Pour le professionnel, pas de doute possible : le communicant aujourd’hui doit être un mouton à 5 pattes ! Mais doit-il vraiment être le modèle du mouton à 5 pattes qui paraît impossible à atteindre et auquel on pense automatiquement ? Focus rapide sur le sujet !

Les soft skills s’appuient sur des qualités fortes… Des qualités attitudinales, comportementales et intellectuelles. Le marketing et la communication apprécient trois grandes qualités :

  • Mobile : esprit ouvert VS pétri de certitudes du « monde d’avant »
  • Capacité à se mettre en cause, à apprendre constamment, en version beta (en accentuant le versionnage et en réduisant le beta) : keep on learning ! Car rien n’est jamais acquis ni définitif.
  • Capacité à s’émouvoir et raisonner, à écrire, à s’exprimer et à concevoir une pensée, à formuler une argumentation, jongler avec des concepts

Peut-être le communicant / marketeur doit-il naviguer dans cet univers à la rame…

  • Respectueux, responsable, réaliste et rêveur
  • Adaptable, agréable, autonome
  • Moteur, motivé, manageur en puissance
  • Ethique, efficace

Le monde du travail d’aujourd’hui recherche le mouton à 5 pattes, quelle que soit la fonction envisagée en marketing et communication ; les softs skills y prennent une grande place :

  • Spécialiste et généraliste (paradoxe), du fait de ses compétences. D’où la notion d’expertise à avoir…
  • Ayant déjà de l’expérience et jeune, mais le plus « rentable » possible
  • Agriculteur / cueilleur (qu’est-ce que la communication si ce n’est de l’agriculture ?), lanceur d’idées et de projets, transformateur du monde. En somme la tête baissée sur les résultats, mais la tête dans les étoiles des objectifs à atteindre !
  • Adaptable mais respectueux des pratiques de l’entreprise (par exemple), des chartes de conduite, des process, de la compliance, de qualité… Donc résistant au stress !
  • Autonome car souvent des niveaux de management manquent ou la transmission des dossiers se fait rapidement, mais capable de travailler avec des équipes distantes, dans des disciplines différentes, avec des temporalités heurtées (alternance de stop and go sur les projets), et souvent en langue étrangère.

Je suis convaincu que votre passion et les formations INSEEC MSc & MBA peuvent vous métamorphoser en mouton à 5 pattes !