Sébastien Reignier, diplômé 2017 … l’exemple à suivre !

Sébastien Reignier est diplômé 2017 du Campus Chambéry. Il coule désormais des jours heureux ! Et travaille au sein du plus grand quotidien des Pays de Savoie : Le Dauphiné Libéré.

Chef de publicité print et digital, ce passionné de tous les sports – et surtout de football en particulier (et de l’Olympique Lyonnais !) – s’épanouit pleinement au sein de ce grand groupe. Sébastien aimerait gravir des échelons et progresser dans la hiérarchie.

Petit flash-back en décembre 2017 : il fallait le voir, tout sourire, le jour de la remise de son diplôme. Entouré de ses proches et de la direction du Campus de Chambéry ! Sébastien venait de recevoir son diplôme de MSc 2 Brand management et Marketing Digital.

Une vraie réussite pour celui qui ne se prédestinait pas à rejoindre une grande école de commerce.

« Je voulais faire une école d’architecture. Je n’étais pas bavard, pas avenant. Je n’avais pas du tout confiance en moi au moment de mon arrivée au sein de l’école », se remémore celui qui a bien changé maintenant !

Très dissert, le désormais chef de publicité n’est pas le dernier pour aborder clients, contacts et prospects, dans ce poste rejoint en décembre dernier.

Auparavant, le parcours, très rythmé par les stages « une vraie force de l’INSEEC », l’avait emmené par une alternance en Belgique. Au poste de Responsable Evénementiel. Avant de revenir dans les Pays de Savoie, pour sa dernière année de Master, chez Savoie Outillage, en tant que Community Manager.

« J’ai toujours apprécié le digital ! »

A 27 ans, Sébastien a toujours souhaité travailler dans ce monde mouvant du digital.

Sa dernière année de master l’a conforté dans ce choix.

« On avait des intervenants de haut niveau sous la coupe de Frédéric Bescond, en charge du programme. Au final, mon but était de pouvoir intégrer une grande entreprise. Je crois que c’est chose faite ! »

Au sein du Groupe Dauphiné Médias, Sébastien est notamment en charge de l’avant-pays savoyard, de la zone de Chambéry.

Au fil des rendez-vous, il conseille aux mieux ses annonceurs dans leur stratégie de communication via le journal ou en digital. A la faveur de supports de plus en plus développés.

« Je peux bouger, je suis souvent en mouvement. J’ai des responsabilités. C’est ce qui me plaît. Aussi, dans ce groupe, il y a des perspectives d’évolution. Donc je ne peux pas être plus heureux ! »

Un vrai exemple à suivre pour les futures promotions du Campus de Chambéry !