Rémi Martorana, en MSc Finance d’Entreprise, et karatéka plusieurs fois titré !

Rémi Martorana, un sportif… financier !

C’est parfois assez rare pour être souligné. Et c’est sur le campus de Chambéry que l’on retrouve un grand sportif suivre une formation de MSc 1 Finance d’entreprise, Rémi Martorana. Brillant karatéka français, plusieurs fois titré, il nous détaille son parcours et son appétence particulière pour la gestion.

Promis, il ne vous fera aucune prise… de karaté ! Pourtant dans les couloirs du campus de Chambéry, il est un vrai champion. Double champion de France, Rémi Martorana suit actuellement sa première année de MSc 1 en Finance d’entreprise. Il a en effet fait le choix des études, à un moment crucial de sa carrière sportive.

« J’ai dû effectivement faire un choix. Soit je réintégrais l’équipe professionnelle française en préparation des JO 2020, soit je me lançais à fond dans mes études. J’ai préféré choisir les études pour ainsi assurer mes arrières d’autant que mon sport et ma réussite restaient hypothétiques. »

Titulaire d’un Bac S à Echirolles (38), Rémi, qui était déjà à ce moment en équipe de France, a poursuivi avec un BTS MUC puis un Bachelor Banque et Assurance au sein de Grenoble Ecole de Management. Et le karaté dans tout cela ?

« J’étais très turbulent étant petit, et j’avais un oncle qui faisait du karaté. Cela m’a permis de me canaliser. J’ai été double champion de France et en 2012 je suis parti à Paris pour voir les championnats du monde, c’est ce qui m’a motivé à aller encore plus loin. L’entraînement était donc intensif. J’ai ensuite terminé troisième des championnats d’Europe en Finlande et des championnats du monde en Allemagne. »

« On trouve des qualités de financier dans le karaté ! »

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’étudiant chambérien voit un vrai lien entre la finance et son sport de prédilection, qu’il se plaît à pratiquer désormais en tant qu’entraîneur départemental notamment.

« On trouve des qualités de financier dans le karaté. Dans mon sport, il faut être précis quand on met un coup. En finance, c’est pareil. Les chiffres, il faut savoir les manier avec habileté et précision. Je me prédestine, personnellement, à travailler sur les marchés financiers. »

Alors pourquoi avoir choisi l’Inseec à Chambéry ?

« J’avais entendu énormément de bien sur les intervenants et dans les différentes spécialisations que l’école proposait. Venant de Grenoble, Chambéry ne m’était pas très éloigné. Donc je me suis inscrit. »

Actuellement en alternance au sein de la Société Générale, où il est en charge des clients professionnels sur la zone Sud-Grenobloise, Rémi Martorana se voit monter sur Paris par la suite. Un lieu qu’il connaît bien, lui le sportif de haut niveau. Dont le palmarès fait impression sur son CV.