Rami, sa carrière dans le capital investissement

Rami Hassoun, diplômé du MSc Banque d’affaires et Ingénierie Financière en 2017, a atteint les objectifs qu’il s’était fixé en intégrant le campus de Lyon. Après plusieurs stages couronnés de succès, il est aujourd’hui Chargé d’investissements capital risque au Crédit Agricole Alpes Développement. Il revient sur son parcours et sur les éléments clés de cette réussite.

En quoi consistent vos missions au quotidien ?

Je réponds aux besoins en levée de fonds des startups innovantes sur le territoire Drôme Ardèche Isère Savoie et Haute-Savoie. Une fois rentré au capital, je participe aux conseils stratégiques de l’entreprise dans le but d’appuyer et de soutenir son développement.

 

Quels sont les aspects de votre travail que vous appréciez le plus ?

J’apprécie de rencontrer des jeunes entrepreneurs qui ont en général de 25 à 45 ans et échanger autour de leur projet. J’ai choisi ce secteur d’activité car je souhaitais contribuer au développement économique du territoire et accompagner les entrepreneurs dans le développement stratégique de leur entreprise en tant que co-actionnaire.

 

Quel a été votre parcours avant d’obtenir ce poste ? Comment avez-vous trouvé ce poste ?

Suite à une expérience entrepreneuriale de 3 ans, j’ai repris des études niveau master à l’INSEEC Msc&MBA. J’y ai validé deux stages : l’un en tant qu’assistant directeur administratif et financier Groupe chez Gindre Duchavany ; l’autre en tant que chargé d’affaires entreprise au Crédit Agricole des Savoie.
Mon stage Msc2 s’est très bien déroulé. Témoignant d’un intérêt fort pour le capital investissement, le Crédit Agricole m’a fait confiance pour intégrer sa filière investissement.

 

Pourquoi avoir choisi la spécialité Banque d’affaires et Ingénierie financière et qu’avez-vous appris ?

J’ai choisi le Msc Banque d’affaires et Ingénierie financière car je souhaitais être formé sur le haut de bilan, c’est-à-dire toute opération en lien avec les fonds propres (capital) des entreprises. La formation m’a permis de mieux comprendre ces différents enjeux (analyse financière, calcul de valorisation, schéma LBO, …).

 

Quels étaient vos objectifs en intégrant les MSc & MBA INSEEC ? Ceux-ci ont-ils été satisfaits ?

J’ai repris des études et effectué la formation Msc dans le but d’intégrer un cabinet de fusion-acquisition ou un fond d’investissement en qualité de chargé d’affaires. Objectif atteint !

 

Quelle a été pour vous la valeur ajoutée cette formation au regard de votre carrière professionnelle ?

Ayant une formation plus empirique que théorique, le Msc m’a permis de mieux identifier les points de vigilance financier d’une entreprise. Aujourd’hui je suis capable d’y répondre, et même de les anticiper.

 

Avez-vous des conseils pour les étudiants qui souhaitent avoir une carrière dans ce secteur ?

Les connaissances financières sont importantes car ce sont les bases de toute discussion. Les connaissances juridiques sont tout aussi importantes car tout investissement au capital comporte une LOI (lettre d’intention), un pacte d’actionnaires, des closes, … Et enfin les capacités relationnelles sont essentielles. Il faut savoir créer du lien, avoir de l’empathie, oser dire « non », écouter, prendre la parole en public ou face à un comité d’expert. Ce sont des postures et des qualités humaines requises pour une telle carrière.

 

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière professionnelle ?

« La vraie générosité envers l’avenir est de tout donner au présent » Albert Camus

[/vc_column_text]
[/vc_column][/vc_row]