Nicolas Belin, direction Dubaï après le MSc 2 International Business Management

Fraîchement diplômé d’un MSc 2 International Business Management, effectué en alternance sur le campus de Chambéry, Nicolas Belin va prendre la direction d’une filiale de son groupe sur Dubaï. Un parcours étincelant, construit bout à bout à la faveur de multiples expériences.

Après un bac S, Nicolas Belin a poursuivi son parcours scolaire par un BTS industriel… déjà en alternance ! Allier théorie et pratique a toujours été un leitmotiv pour cet étudiant passionné.

« Au final, quand je regarde en arrière, j’ai fait mes six années d’études en alternance… un vrai plus ! »

Il rejoint une école ingénieur généraliste en apprentissage avant d’intégrer le MSc 2 International Business Management. Cette fois-ci, Nicolas avait pour mission le développement marketing et commercial d’un nouveau système électronique embarqué pour l’industrie automobile. De son expérience chambérienne, l’étudiant désormais pleinement intégré à la vie active ne regrette rien.

« Venant de formations techniques, j’attendais un apprentissage pratique orienté Business avec des cas d’études concrets. Je n’ai pas été déçu à ce niveau-là, les enseignements sont variés et couvrent une grande variété de domaines qui m’a permis de comprendre et intégrer les concepts du commerce en général, mais aussi ceux plus spécifiques liés à la dimension internationale de la formation. Cela m’a ouvert les yeux sur la façon de créer, gérer et développer une entreprise dans un contexte global. L’école insiste aussi beaucoup sur le travail d’équipe à travers de nombreux projets et cas d’études, c’est vraiment une pédagogie basée sur l’échange en accord total avec les attentes de notre génération. »

Au sein d’un grand groupe industriel français qui conçoit des machines pour le conditionnement de liquide et les commercialise dans le monde au travers de filiales basées sur tous les continents, Nicolas va être en charge de celle de Dubaï, avec le pilotage notamment du service après-vente pour une grande partie du Moyen-Orient. Son entreprise l’a embauché avant même l’obtention de son diplôme, une preuve de plus de son sérieux !

« C’est comme si je lançais mon entreprise mais avec le support d’un groupe solide et en développement permanent, c’est une opportunité incroyable que je prends avec beaucoup d’enthousiasme ! Pour la petite histoire, c’est un domaine que j’ai connu lors de mon BTS en alternance, ce qui est un des avantages des formations par l’apprentissage. »

Au moment de conseiller l’Inseec, Nicolas a un regard professionnel et avec beaucoup de recul :

« L’école fournit les outils à travers les différents enseignements, mais c’est à l’étudiant de les exploiter au mieux, de se montrer intéressé, de faire preuve de curiosité, d’échanger avec les autres étudiants et intervenants, sur leurs parcours et leurs expériences notamment. Et puis j’ai tendance à penser que lorsqu’on s’en donne les moyens, on peut vivre beaucoup de belles expériences dont l’école est la première étape. »

Il en est le parfait exemple.