Louise Rigoulot, Consultante digitale chez Chanel

chanel louise rigoulot digitale

Louise Rigoulot est une ancienne étudiante du Campus INSEEC U. de Lyon. Elle est diplômée d’un MSc 2 Ingénierie de la communication visuelle, aujourd’hui renommé MSc 2 Communication, Publicité et Stratégie Digitale. Aujourd’hui Consultante digitale chez Chanel, elle revient sur le parcours qui l’a mené jusqu’ici.

 

En quoi consistent vos missions au quotidien chez Chanel ?

Au sein de la Direction Artistique de Chanel et plus particulièrement au sein de l’équipe Création Digitale, je suis en charge d’assurer la mise en œuvre des projets digitaux 360°. Je pilote les projets créatifs et m’assure qu’ils s’intègrent bien dans la stratégie digitale de l’activité Parfums & Beauté.

Parmi mes missions quotidiennes chez Chanel : analyser les besoins, réaliser les recommandations stratégiques et proposer des dispositifs créatifs opérationnels, participer aux briefs, suivre les équipes internes (création, rédaction, production) et externes, piloter les projets, mettre en œuvre et réaliser le suivi de conception, de création-rédaction et de production, participer aux tests fonctionnels et à la recette des livrables, participer au déploiement international des projets, à la réflexion sur les évolutions des fonctionnalités de l’écosystème digital de Chanel…

 

Quels sont les aspects de votre travail que vous appréciez le plus ?

Je suis très autonome dans la gestion de mes projets et je suis libre d’organiser mon travail comme je le souhaite ce qui est un vrai luxe lorsqu’on travaille pour des marques comme Chanel.
J’ai le sentiment que ma mission se renouvelle constamment au fil des campagnes de communication qui sont très différentes les unes des autres et donc les journées se suivent mais ne se ressemblent jamais. Aussi, j’assure la coordination des projets ce qui me permet d’être en contact avec de nombreux interlocuteurs et j’apprécie beaucoup cette idée de travail « collectif ».

 

Comment avez-vous intégré ce secteur d’activité ?

Après 5 ans passés en agences de communication, je souhaitais basculer côté annonceur pour voir l’envers du décor. Au moment de ma démission chez M&C Saatchi ONE, un cabinet de consulting m’a contacté pour me proposer une mission longue chez Chanel en qualité de chef de projet digital. La marque me parlait, bien que le secteur du luxe n’ait jamais été une fin en soi pour moi. Le destin a bien fait les choses.

 

Pouvez-vous revenir sur votre parcours depuis votre diplomation ?

Pendant mon cursus à l’INSEEC, j’ai effectué tous mes stages en agences de communication (Cba, Ogilvy, Publicis Dialog…). C’est donc tout naturellement que j’ai accepté mon premier CDD dans une agence 100% digitale : 5ème Gauche. J’y suis restée 6 mois le temps de mener à bien la mission pour laquelle j’avais été embauchée : la refonte du site e-commerce d’Yves Rocher. A l’issue de ces 6 mois, j’ai été recrutée en CDI par une nouvelle agence plus 360° cette fois : M&C Saatchi One chez qui je suis restée 3 ans en tant que chef de projet 360° puis chef de groupe.

 

Quels étaient vos objectifs en intégrant les MSc & MBA INSEEC ? Ceux-ci ont-ils été satisfaits ?

Après mon bac S, j’avais besoin d’être encadrée, la fac n’était donc pas une option. J’étais créative, curieuse de la société dans laquelle j’évoluais et j’avais un penchant pour le secteur de la communication. Surtout, je ne souhaitais pas m’enfermer dans un cursus qui me préparerait pour un métier en particulier et qui ne me permettrait pas de revenir en arrière si jamais mon choix n’était pas le bon. Je souhaitais me laisser des options et en creuser plusieurs afin de voir ce qui me correspondait vraiment. L’INSEEC m’a donc paru approprié et c’est la diversité des cours qui m’a séduite. Cela m’a permis d’accéder à un grand nombre de connaissance, d’échanger avec des professeurs aux backgrounds variés, et petit à petit d’affiner mes choix de carrière.

 

Avec le recul, que pensez-vous que cette formation vous a apporté ?

Cette formation m’a permis de développer de grandes connaissances pour les métiers de la communication et du digital, domaine dans lequel j’évolue aujourd’hui agilement. Également, les différents stages m’ont permis de me responsabiliser rapidement et d’être très préparée au monde du travail dès la fin de mon cursus. Aussi ces différences expériences sur le terrain m’ont permis de mieux connaitre mes forces, faiblesses, et d’identifier très rapidement les domaines dans lesquels je souhaite évoluer ou non.

 

Quels seraient vos conseils aux étudiants qui voudraient exercer une fonction/travailler dans un secteur comme les vôtres ?

Je conseillerais aux étudiants de faire des choix stratégiques en début de carrière afin de se construire un CV solide qui leur permettra ensuite d’être plus exigeant sur les missions et emplois qu’ils acceptent. Il est important de voir plus loin que le poste (qu’est-ce que cela va pouvoir m’apporter, à quoi pourrai-je prétendre ensuite, quelles sont les possibilités d’évolution..) et de voir ses premières expériences comme des tremplins et des opportunités ! On accède rarement à son « dream job » après son diplôme. Aujourd’hui et grâce à des sacrifices que j’ai fait au début de ma carrière, j’ai un CV suffisamment attractif pour me permettre de refuser des postes qui ne sont pas 100% alignés avec mes aspirations professionnels.