Le Hackaton Blockchain d’Alex Rigaud, intervenant et jeune entrepreneur

De Dubaï au campus de l’nseec Chambéry, il n’y a parfois qu’un petit pas…

Alex Rigaud, 23 ans et entrepreneur entreprenant au parcours atypique vivant à Dubaï, est venu sur le campus savoyard pour rencontrer et travailler avec les étudiants en Msc2 Marketing Digital, autour d’un projet de création de start-up ; un Hackathon Blockchain, avec l’aide de Frederic Bescond. Et ces derniers étaient ravis !

Alex est PDG d’AGAR Development LLC.

« En fait, j’ai rencontré David Bouvier à Dubaï, lors de la semaine de la Savoie. Ayant été étudiant à l’Inseec, on s’est dit qu’on pourrait monter des projets… tout est parti de là. »

Un simple échange qui profite, maintenant, aux étudiants. Qui ont assisté à une conférence autour du Blockchain (la technologie sous-jacente aux crypto-monnaies : Internet 3.0…). Avant de plancher, pendant une semaine, sur la création d’un projet startup Blockchain.

«Personnellement, je suis formé autodidacte au développement informatique, mais j’ai fait l’Inseec car j’avais envie d’avoir dans mes bagages un côté business. J’ai ensuite été embauché par Apple à Lyon et c’est après un séjour dans la Silicon Valley que nous avons décidé, à plusieurs, de créer une startup autour du blockchain, qui selon nous, représente l’avenir », analyse Alex Rigaud.

C’est d’ailleurs avec Benjamin Vanhems, l’un de ses collaborateurs également ex-Apple, que ce Hackathon Blockchain a eu lieu. Parmi l’un des associés de cette startup, un des anciens PDG d’une grosse banque anglaise. Une preuve de sérieux.

Un objectif : recruter des talents

En outre, la venue d’Alex Rigaud sur le campus de l’INSEEC, au-delà du partage d’expérience, était également pleine de sens :

« Parmi les projets présentés, il y avait de bonnes idées. On va donc voir comment les développer en les accompagnant. L’objectif est aussi de cerner quelques profils talentueux et de faire grossir nos équipes. »

Un vrai plus pour les étudiants du campus de Chambéry qui ont pu travailler d’arrache-pied… avant de présenter, en soutenance, leurs projets. Et pourquoi pas, de taper dans l’œil d’Alex Rigaud et de son équipe.

Comme quoi, entre Dubaï et Chambéry, à plus de 6000 kilomètres de distance, les synergies sont toujours possibles.