Le Business Game clôture l’année sur le Campus Chambéry !

Pour leur dernière semaine de présence sur le campus INSEEC de Chambéry, les étudiants des MSc 1 se sont affrontés à l’occasion du traditionnel Business Game de fin d’année.
Un jeu d’entreprise durant lequel ils traitent de l’ensemble des compétences acquises en cours.
Le tout, en équipe de trois ou quatre étudiants.

Focus sur ces trois jours très animés !

Cette dernière semaine de juin était très chargée pour les étudiants des programmes MSc 1 du Campus de Chambéry.

Après les soutenances, trois journées sont consacrées au traditionnel Business Game, en place depuis quatre ans, et géré par Véronique Rodari, Responsable des programmes management commercial :

« Nous avions 220 étudiants cette fois-ci, encadrés par 10 coaches. Ce Business Game a trois buts :
. pédagogique, car le but est de toucher des domaines comme le tableau de bord ou création visuelle,
.
académique, car ce jeu est utilisé et connu des plus grandes écoles de commerce,
. managériale : les étudiants sont regroupés en équipe avec des membres qu’ils ne connaissent pas ! »

Avec comme objectif final : la création et la gestion d’un hôtel-restaurant.

 

business game Inseec U. MSc MBA Bac+4 Bac+5

 

« Une vraie façon de bien terminer l’année »

Tous réunis dans l’amphithéâtre, les étudiants ont découvert le programme des trois jours.

En parallèle du jeu, ils devaient également remettre des dossiers : la communication et l’identité visuelle le premier jour, accompagné d’un volet RH, les dossiers financiers les deux dernières journées.

Un programme très chargé et très soutenu.

« Les étudiants devaient travailler essentiellement sur la stratégie commerciale en cohérence avec l’effectif, le choix des menus, la tarification et le recrutement. C’est une façon de clôturer l’année tous ensemble sur le campus, d’autant que ce Business Game est entrecoupé de la soirée de fin d’année pour tous les étudiants », poursuit Véronique.

Au niveau des étudiants, le ressenti positif était au rendez-vous :

« Globalement, ils ont trouvé que le jeu était intéressant. Ils ont apprécié de travailler en équipe. Ils peuvent aborder de nouvelles compétences qu’ils n’auraient peut-être pas pu évoquer auparavant », termine Véronique, prête à repartir pour une cinquième manche l’année prochaine !
Chiche ?