Former les nouveaux acteurs de l’événementiel de demain

Christophe Pascal est auteur, réalisateur, scénographe à 360° en événementiel, mais aussi pour des parcs à thèmes et des musées (agence SCENOGRAPHIC anciennement LA SCENO). Un livre écrit et publié fin 2011 aux Editions Bréal “Just Whaou ! Welcome dans le monde déjanté de l’événementiel”, lui ouvre la porte de l’enseignement. Il intervient au sein des MSc & MBA INSEEC à Paris, en tant que directeur du MSc Marketing événementiel et stratégies des relations publiques.

Entretien.

Quelle définition pour les « métiers de l’événementiel » ?

Mon métier consiste à raconter des histoires dans lesquelles nous allons immerger un public, pour faire passer les messages ou les valeurs d’une marque. Créer des univers SCENOGRAPHIC, c’est environ 200 projets événementiels réalisés avec une forte scénarisation depuis une dizaine d’années. Selon les types de projets et les budgets, le champ créatif sera plus ou moins développé. Pour reprendre une expression de Bertrand Biard, président de l’Anaé (association qui rassemble des agences événementielles), avec l’événementiel le “story-telling” devient “story-living”. L’événementiel a beaucoup évolué et ne cesse de se renouveler. On parle aujourd’hui de brand content événementiel et même de production culturelle ou d’entertainment. Quand vous savez faire un événement, soit réunir un public à moment T, vous pouvez produire un concert, une animation dans un parc à thème, une expo, voire vous diriger dans le cinéma, les médias… Le champ d’action et de création dans l’évènementiel s’est aujourd’hui élargi. Contrairement à bon nombre d’idées reçues posant l’événementiel comme fermé et saturé, les professionnels du métier savent que ce secteur offre énormément de débouchés et de jobs possibles : les métiers sont multiples.

Quels objectifs pour ce MSc événementiel à l’INSEEC ?

Des cours qui apportent un réel contenu de connaissances dans l’événementiel et le hors média. Que cet enseignement événementiel soit transversal : on ne conçoit plus aujourd’hui de projets événementiels sans le digital. Des cours qui soient en phase avec l’actualité du domaine enseigné et du marché.

Le MSc Marketing événementiel & Stratégies des RP délivre également les contours de l’événementiel dans son versant le plus actuel possible, soit un événementiel ultra connecté, qui utilise le social media et les nouvelles technologies, mais aussi l’événementiel de demain avec ses nouveaux formats et le brand content événementiel qui se développe de manière exponentielle.

Le programme est porté par des acteurs connus dans le domaine, qu’ils soient à la tête d’agences, dans le top 10 des agences événementielles, ou responsables du pôle événementiel dans de grandes enseignes. Décryptage de projets actuels, et ceux développés par mon agence de scénographie événementielle, SCENOGRAPHIC qui existe depuis 10 ans. Collaborant aussi bien avec des annonceurs que des agences, l’agence produit entre autres, des événements très séduisants pour Pharrell Williams ou des mises en scènes très spectaculaires à 360° devant des milliers de personnes.

Les RP, qu’elles soient relations presse ou publiques mais aussi e-rp, y sont également enseignées. A l’issue de leur formation, tous les étudiants savent concevoir, organiser et budgéter tout type d’événement (soirée, convention, événement grand public, présentation produits…). Créativité, stratégie et budgétisation, immersion et technicité du domaine, sont les axes clés de ce programme très professionnalisant et corrélé au marché de l’événementiel.

Cette spécialisation présente également l’intérêt de rencontres et de discussions avec des personnalités de tout premier plan comme Marie-Laure Sauty de Chalon, présidente du groupe aufeminin ou Xavier Romatet, PDG de Condé Nast France (GQ, Vogue, Vanity Fair…), etc.

En venant étudier, les étudiants sont déjà quelque part dans la vie professionnelle, a fortiori avec ce programme dont tous les intervenants sont des professionnels reconnus dans leur métier. Cela demande donc de travailler, dès leur cursus, leur incarnation, leur attitude, leur aptitude à travailler. Comme le dit Jacques Attali, “le plus important en venant étudier, est d’apprendre à apprendre”, tout comme de développer sa personnalité et sa culture.

C’est la vision développée dans mon prochain livre dont la publication est prévue tout début novembre 2016 aux éditions DEBATS PUBLICS, « Dirigeants et jeunes actifs, se retrouver pour mieux construire » (co-écrit avec Nicolas Boudot du cabinet Tilder), mais aussi dans le premier ouvrage de référence sur l’événementiel que je vais écrire pour les éditions DUNOD : cet ouvrage sortira au printemps 2017. »

[cycloneslider id= »msc-marketing-evenementiel-rp-scenographic »]