Edouard Choquet, le basketteur-entrepreneur

Crédit photo : Sébastien Grasset

Diplômé du MSc 2 Marketing & Développement obtenu au CESNI sur le campus de Chambéry en 2019, Edouard Choquet reste bien en place sur les parquets professionnels de basket où il évolue dans un club de ProB.
En parallèle, il a lancé Quan Sports. Une agence qui vise à accompagner les pros du sport dans toutes les composantes. Il nous fait les présentations, et nous ouvre les portes de sa réussite entrepreneuriale.

Depuis 14 années maintenant, il est basketteur professionnel. Tout en pensant, depuis longtemps aussi, à sa reconversion et son après-carrière.

« J’ai rapidement envisagé l’après-carrière. Alors, j’ai suivi un tas de séminaires et de formations notamment à l’étranger. Elles m’ont permis d’obtenir un bac+4. A mon retour en France, j’ai intégré le CESNI pour une formation online totalement adaptée à ce que je recherchais », présente Edouard, très pris par le basket. Il n’avait forcément pas le temps de se rendre tous les jours sur les bancs de l’école au sein du campus.

« J’ai vraiment apprécié le suivi très encadré proposé par Stéphanie Vallet notamment. Cette formation a crédibilisé ma réflexion, moi qui avais toujours eu envie de me lancer dans l’entrepreneuriat », enchaîne le basketteur.

Diplômé en 2019, il décide de se lancer. Il crée alors Quan Sports, une agence visant à accompagner les professionnels du sport sur plusieurs aspects.

Déjà des clients intéressés

Alors que la COVID a ralenti plusieurs secteurs d’activités, Edouard en a profité pour se mettre à fond sur le projet.
L’agence a désormais 8 mois et met en relations des sportifs avec tout un panel d’experts de haut-niveau, en préparation mentale, en performance, en communication, en diététique… et bien d’autres choses encore !

« J’essaie de proposer aux sportifs tout ce que leurs clubs ou même leurs agents ne font pas. On a créé un podcast mais aussi des contenus innovants. J’ai la chance de ne pas en dépendre financièrement puisque je suis toujours professionnel à Fos Provence Basket en Pro D2. D’ailleurs mon réseau du monde du basket m’a beaucoup aidé à me lancer même si désormais les demandes viennent d’autres secteurs. J’ai d’ailleurs pas mal de managers qui nous sollicitent », conclut ce basketteur-entrepreneur.

Un véritable exemple, s’il en fallait, que l’on peut coupler la tête… et les jambes (ou les bras) ! Un duo gagnant.

Pour en savoir plus :

www.quansports.fr