Dorian : étudiant et boxeur de haut niveau

Dorian Jaouen MSc MBA INSEEC

Dorian Jaouen est étudiant en MSc 1 Finance d’Entreprise et Ingénierie Financière, qu’il réalise en alternance chez Vicat. A cette vie déjà bien remplie, vient s’ajouter son statut de sportif de haut niveau en boxe thaïlandaise ! Découvrez le parcours de cet étudiant pas comme les autres.

 

Quel sport pratiquez-vous ? Qu’est-ce qui vous plait dans ce sport ?

J’ai toujours pratiqué des sports de combat, à 2 ans et demi j’ai commencé le karaté, j’ai ensuite intégré une section sportive régionale. Cette passion m’animera jusqu’au lycée. J’ai enchainé avec de la boxe française, où je suis resté invaincu pendant 2 années. Enfin, j’ai commencé il y a trois ans la boxe thaïlandaise, boxe qui a la particularité d’être très complète puisque les combattants peuvent utiliser les genoux, les coudes, les tibias, les pieds et les poings.

 

Depuis combien de temps pratiquez-vous et à quel niveau ?

En boxe thaïlandaise tout est allé très vite, 2 semaines après avoir pris ma licence, je me suis vu proposer un combat sans protection en semi-pro. 6 mois plus tard, je devenais vice-champion de France universitaire. En juin 2018, j’obtenais une troisième place aux championnats du monde amateur en Italie puis, en Novembre 2018 le titre international ISKA (International Sport Kickboxing Association) en Allemagne. C’est à la suite de cela que j’ai été accrédité « sportif de haut-niveau ».

 

Comment parvenez-vous à combiner sport et cours ?

Avant d’obtenir le statut de sportif de haut-niveau, combiner sport et étude n’était pas une chose facile, d’autant plus que je m’étais lancé le défi de réaliser en plus de mon bachelor à l’EM Strasbourg, un double diplôme à la fac d’économie et gestion. Je me levais plus tôt pour m’entrainer et je me couchais plus tard afin d’étudier, chaque jour j’essayais de me trouver un créneau de 2h pour pouvoir m’entrainer, sans impacter ma vie d’étudiant. Ça n’a jamais été facile, mais il me tenait à cœur de prouver qu’avec de la détermination, il était possible d’associer les études et le sport. Tout est une question d’organisation et de volonté. C’est aujourd’hui le message que je souhaite passer.

Désormais en alternance, nouveau dans la région et ayant un rythme de vie assez exigeant, j’ai préféré mettre en suspend le sport de haut-niveau afin de bien prendre mes marques. La boxe thaïlandaise est un sport dangereux, il est très important pour moi d’être stable pour pouvoir faire de la compétition. Ce qui est sûr, c’est que je n’ai pas mis un point final à ma vie de compétiteur, je continue à m’entrainer, à garder un bon cardio, et j’ai l’intime conviction que vous me verrez très prochainement de retour sur les rings, avec toujours plus de détermination et d’envie.

 

Pourquoi avoir choisi les MSc & MBA INSEEC ?

J’ai choisi l’INSEEC pour ses formations professionnalisantes, avec la possibilité de réaliser une alternance dès la première année. La renommée du groupe a aussi influencé mon choix.

 

Que vous apporte une pratique du sport aussi intensive et à si haut niveau ?

C’est avant tout un équilibre de vie, je ne me vois pas vivre sans le sport. Grâce à la boxe, j’ai voyagé, découvert des cultures différentes. Le plus important à mes yeux est je pense la gestion du stress. Avant un combat, la pression est omniprésente, seul un boxeur peut réellement comprendre et ressentir cette sensation. C’est primordial d’apprendre à la canaliser, à la gérer, à jouer avec. Dans la vie de tous les jours, professionnellement comme personnellement, savoir gérer son stress est un vrai atout.

La boxe et les résultats obtenus m’aident beaucoup professionnellement, cela traduit ma culture du résultat et reflète mon caractère : une forte volonté de réussir, de la rigueur et de la discipline.

 

Envisagez-vous une carrière en lien avec votre passion ?

Bien-sûr, je rêve d’allier ma passion à mon futur métier. Ayant déjà quelques expériences dans l’entreprenariat, j’aimerais beaucoup, un jour créer mon entreprise en lien direct avec le sport. J’ai aussi un fort attrait pour le coaching, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de coacher des amis et ça me plait énormément. Ma formation à l’INSEEC en finance d’entreprise joue ainsi un rôle primordial, afin d’atteindre mes objectifs de création d’entreprise.