Dimitri Genin, en stage chez Ralph Lauren grâce au MSc Luxury

 

Dimitri fait partie des étudiants dont le parcours scolaire semble tout tracé ! Après avoir investi les locaux de l’INSEEC pendant trois années en Bachelor Marketing et Gestion, Dimitri rejoint en septembre dernier le Master Luxury, une formation anglophone.

 

Le MSc 1 Luxury, un master en adéquation parfaite avec son projet professionnel

Au fil de ses années de Bachelor, Dimitri se spécialise dans le marketing ainsi que dans la gestion. Néanmoins, un autre domaine d’activité attire vivement son intérêt : le monde du digital. Alors que cette idée germe dans son esprit, il avoue avoir cherché une formation qui serait plus orientée dans ce secteur.

J’ai depuis toujours été attiré par l’univers du digital, il était important pour moi de retrouver au travers de la formation, un enseignement qui m’aiderait à ailier mon envie d’exercer dans l’univers du digital qui est en constante évolution, et celui du secteur du luxe”.

 

Comme un poisson dans l’eau, il conseille donc fortement d’intégrer les masters de l’INSEEC qui ont su le convaincre personnellement.

Les programmes MSc proposés sont parfaitement adaptés aux personnes recherchant des enseignements de qualité”.

 

Un enseignement de qualité qui trouve son origine au sein de du corps professoral : des intervenants alliant parfaitement théorie et pratique.

L’ambiance est très agréable au quotidien, la relation avec les intervenants est basée sur le principe de partage d’expériences professionnelles, ce qui permet d’avoir des aperçus concrets de la vie en entreprise, avec souvent des petites anecdotes pour illustrer les cours”.

 

Un stage chez Ralph Lauren pour conclure son MSc1 en beauté !

Dimitri a rejoint l’entreprise Ralph Lauren depuis décembre 2016 où il occupe le poste de Chargé des Médias Digitaux EMEA (Europe, Middle East, Africa and Russia). Ses missions sont très diversifiées, de la mise en place des plans médias digitaux, à des missions de community management pour le compte de Ralph Lauren France, Allemagne ou encore Royaume-Uni, il rencontre également des régies publicitaires, telles que Vogue ou NY Times, et développe des partenariats digitaux avec Facebook ou Snapchat, en collaboration son équipe.

Il s’agit pour moi d’un stage très formateur où je continue, chaque jour, d’accroître mes connaissance sur le digital et sur la manière dont il évolue. Bénéficiant d’un réel accompagnement et d’une grande volonté de la part de ma tutrice à me former à un métier, cela pourrait me conduire à continuer mon expérience avec eux”.