Devoteam : parrainage du pôle Management

Godefroy de Bentzmann, CEO et co-fondateur de DEVOTEAM, est le nouveau parrain de la nouvelle promotion des étudiants du pôle management des programmes MSc & MBA de l’INSEEC à Bordeaux.

Après Alain Afflelou, fondateur et président du conseil de surveillance de l’entreprise éponyme ; Jean-Claude Fayat, président du groupe Fayat ; Pascal Ruch, président et CEO de Toyota France ; c’est au tour de Godefroy de Bentzmann de la société Devoteam de venir partager son expérience d’entrepreneur de haut-vol avec les étudiants du pôle management.

Le personnage

Son diplôme de l’INSEEC en poche, Godefroy de Bentzmann commence sa carrière en 1982 comme chef de projet à Toronto au sein du groupe Benett Pump. Il intègre ensuite la direction commerciale d’IBM pour en devenir le Directeur commercial en 1990. En 1995, avec son frère Stanislas, il crée Devoteam.

Acteur majeur du conseil en technologies innovantes et management pour les entreprises, Devoteam s’engage à faire gagner la bataille du digital à ses clients : « Building new things and thinking beyond the limits », tel est son credo.

L’activité de Devoteam

Parmi ses activités, Devoteam cherche au quotidien à dématérialiser l’acte de vente pour améliorer l’expérience achat des clients, construire une stratégie omni-canale pour offrir une expérience client homogène sur tous ses canaux de vente, créer une plateforme digitale unique avec un portail en self-service permettant de supprimer les documents ‘papier’ entre les instances administratives et les particuliers etc Les objets connectés sont pour lui essentiels car « ils vont nous apporter des services qui vont nous apporter d’autres services ».

Les 3600 collaborateurs de la société sont présents dans 20 pays, avec un Chiffre d’affaires au précédent exercice de 443M€.

Affiche du Parrainage DEVOTEAM

Affiche du Parrainage DEVOTEAM

L’entrepreneuriat

Le Parrain a axé son discours sur l’entrepreneuriat et notamment son expérience de création d’entreprise en famille, travailler avec son frère est pour lui un avantage : « réfléchir à deux, la différence permet la complémentarité » et un problème parfois : « être à deux sur la photo » dit-il avec humour. Le capital investi est le sujet le plus difficile à aborder. Il est important d’aller apprendre ailleurs avant tout lancement : « c’est une aventure passionnante où il faut suivre son instinct ». Construire un board de contacts prêts à vous soutenir/ vous guider/ vous mettre au défi/Rendre des comptes/challenger. Au final, pour lui « l’entreprenariat c’est la liberté » car « Aller au-delà des limites, c’est être capable de prendre des positions, des risques et de s’engager ». « La rentabilité est un sujet important, mais développer l’entreprise est essentielle. Il faut donc s’attaquer à des marchés, aller dans les niches porteuses ».

Pour l’INSEEC cette volonté d’entreprendre est très importante et l’école essaie d’insuffler cette volonté aux étudiants notamment en créant des incubateurs d’entreprise (début 2016 à Bordeaux).

Gérant d’entreprise depuis 20 ans, son retour d’expérience est le suivant :

– Il faut autant que faire se peut « Activer l’intelligence collective ».

« Prendre les idées des start-up pour les adapter/les faire interagir avec la culture de votre entreprise ».

« La transparence d’entreprise est difficile à mettre en place mais ce n’est que mieux par la suite. Avec plus de transparence, on obtient plus de vérité, plus de confiance, plus d’adhésion aux idées/projets ».

« Par expérience je peux vous dire que le plus difficile est de dire ce que l’on pense dans l’objectif de faire grandir vos collaborateurs, enfin votre entreprise ».

Son conseil aux étudiants intéressés par un recrutement au sein de Devoteam : « J’aime la sincérité, la passion, un état d’esprit qui permet la transparence chez une personne ».

[cycloneslider id= »devoteam-parrainage-pole-management »]