8h dans la peau d’un recruteur

Durant la Business Week 2015, qui s’est tenue du 2 au 6 novembre, ce sont environ 500 entreprises qui sont venues à la rencontre des étudiants, via des conférences, des rencontres informelles mais également des entretiens de recrutement. Parmi elles, des startup ont choisi de faire confiance à leurs jeunes collaborateurs pour mener à bien cette mission. Anthony et Luca, étudiants en MSc 2 pôle international, sont en stage depuis plusieurs mois chez SpeakPlus et Gate-in. Ils ont troqué le costume d’étudiant pour celui de recruteur. A quelques mois de la fin de leur cursus, ils reviennent sur cette expérience.

Anthony, actuellement en MSc Commercial Engineering & Project Management, est entré chez SpeakPlus en mars 2015. « SpeakPlus est une jeune startup lyonnaise créée en Octobre 2014. Il s’agit d’une plateforme innovante qui permet de mettre en relation des coach de langues, natifs et qualifiés, du monde entier, avec des personnes désireuses de faire des progrès à l’oral dans la langue de leur choix. Je fus dans un premier temps responsable de la gestion des campagnes de recrutement des coach avant de basculer vers l’acquisition des apprenants à la suite de la mise en ligne officielle du site en Septembre 2015 ». Luca, quant à lui, étudiant en MSc 2 International Business Management, a intégré Gate-in, au poste de chargé d’affaires, en janvier 2015, une entreprise qui accompagne les autres entreprises dans leur développement à l’international.

Leur mission étant de recruter de futurs stagiaires, il était donc nécessaire qu’ils aient une vision bien claire de ce qu’ils cherchaient. « Maîtrise des langues étrangères, aptitudes commerciales, capacité d’adaptation » sont les maîtres mots pour un poste chez Gates-in : « en effet, cette dernière est essentielle puisque l’on doit très vite s’adapter à un marché qui peut nous être inconnu au début de la mission et sur lequel il nous faudra apprendre les bases afin de conseiller et d’accompagner nos clients dans leur développement export et ainsi accroître véritablement leur chiffre d’affaires ». Tandis que pour travailler dans le webmarketing « ce qui compte avant tout c’est la motivation, la fiabilité et la rigueur. En effet c’est un milieu plutôt éclectique dans lequel on ne trouve pas de profil type. Ce que nous cherchons en priorité, ce sont des personnes capables de comprendre l’environnement stratégique dans lequel nous évoluons tout en ayant des capacités opérationnelles concrètes ».

Tous deux ne retiennent de cette expérience que du positif du point de vue de leur apprentissage. Luca : « Cette expérience en tant que recruteur fut un très bon exercice pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela m’a permis de capitaliser mes compétences en tant que chargé d’affaires à l’international et également de susciter l’envie à d’autres étudiants de se lancer dans ce domaine très attrayant ! De plus, il est toujours très intéressant et formateur de se placer en tant que recruteur car on peut observer les éventuelles erreurs qui peuvent être commises par les candidats et ainsi éviter de les reproduire lors de ses futurs entretiens professionnels ». Anthony : « C’est toujours enrichissant d’être de l’autre côté de la table dans ce genre de situation, et cela l’est d’autant plus quand les personnes en face sont les mêmes que celles assises à mes côtés en cours. Au final ce qui compte c’est toujours l’humain ».