Comment développer une stratégie d’excellence en supply chain

Parcours de Philipp Willson

Après avoir obtenu un Diplôme d’ingénieur en électronique à Salford University en Angleterre, Philipp Willson a finalisé ses études à HEC par un Executive MBA. Il a débuté sa carrière chez HP en tant que Responsable Support Produit puis Responsable Logistique Europe pour accéder finalement au poste de Directeur Achats Storage & Power.
Il a poursuivi son évolution en tant que Vice-Président pendant 8 ans chez Soitec dans le domaine supply chain & procurement. A la suite de cette expérience, il s’est orienté vers le conseil sous le nom de Willson Consulting depuis 2012.
Philipp Willson s’est découvert une fibre entrepreneuriale lors de son MBA :
– Co-créateur d’un distributeur spécialisé dans l’énergie mobile (France)
– Créateur de son cabinet de conseil en management (France)
– Co-créateur d’une joint-venture (Etats-Unis)
Chacune de ses sociétés agit dans des secteurs très différents : conseil, distribution, et industrie. Sa prochaine création devrait se réaliser courant 2015 en Suisse, dans le secteur du conseil en stratégie d’entreprise.

Comment développer une stratégie d’excellence en supply chain : c’est sur cette thématique qu’est intervenu Philip Willson en master class à Lyon.
Retour sur le parcours d’un consultant – entrepreneur et sur son intervention auprès des étudiants des MSc Achats internationaux et logistique et International business management.

Consultant en supply chain

En tant que consultant dans les domaines supply chain, achats, et stratégie d’entreprise, son rôle est d’apporter le regard de l’expert sur des problématiques assez variées dans des PME, aussi bien que dans des grands groupes internationaux.

« On fait appel à des consultants comme moi pour des missions qui peuvent s’étendre sur plusieurs mois et qui sont typiquement ciblées sur des problématiques précises. C’est donc un travail extrêmement varié.

Une société dans le secteur des Cleantech (énergie verte) a fait appel à mon cabinet pour un audit de sa supply chain. Puis, une fois des leviers d’amélioration identifiés, nous avons mis en exécution la stratégie. Dans un tel projet il y a de multiples facettes : gagner la confiance des interlocuteurs, fédérer l’équipe projet, donner une visibilité fréquente à la direction générale.

Le consultant doit être en même temps capable de « challenger » une stratégie qui paraît inadaptée, tout en restant à l’écoute. Il me semble qu’une dose d’humilité est important dans ce type de métier ! »

Elaborer une stratégie supply chain

Au cours de cette master class, Philipp Willson a abordé l’élaboration d’une stratégie supply chain en s’inspirant de l’un des plus grands stratèges militaires de tous les temps, Alexandre le Grand. La bataille d’Issos (333 av. JC) a illustré une stratégie et sa mise en œuvre tactique.

« Il n’est pas rare de voir un non-alignement des objectifs opérationnels dans une organisation (entreprise, administration publique) par rapport à la stratégie définie par la direction générale. La cohérence totale de la stratégie logistique est de toute première importance. »

Le cas de Lenovo, devenu leader mondial dans le marché des PC, après avoir doublé HP, Dell et tous les grands, a également été examiné.
Le terme « tailored supply chain » est utilisé de plus en plus, pour décrire une stratégie segmentée. Des services spécifiques à chaque groupe caractérisent des leaders.

Qualités attendues en supply chain

Les métiers de la supply chain étant variés, il y a donc des profils assez distincts mais avec des qualités communes : la capacité d’analyse, une très bonne capacité de collaboration et de communication, être capable de gérer des projets, être très à l’aise avec les technologies de l’information, être à la fois capable de « zoomer » sur le détail et capable de voir le « big picture ».

« Je parle de collaboration car la transversalité des processus, dans l’entreprise et à l’extérieur avec ses partenaires (clients, fournisseurs, licenciés, prestataires, labos de recherche, universités, etc.), devient un facteur majeur pour bon nombre de sociétés, même les plus grandes.
La supply chain s’est internationalisée depuis quelques décennies. Pour exercer des métiers d’acheteur, par exemple, on ne peut pas ignorer le monde autour de soi. Les filières internationales sont une excellente préparation pour de futurs managers de la logistique et des achats !
 »

Au cours de ses interventions, Philipp Willson apprécie la richesse qu’apporte la présence d’étudiants étrangers. La motivation des étudiants, les échanges, l’interactivité sont également des qualités qu’il apprécie à l’INSEEC, à Lyon comme à Chambéry.