Camille, étudiante et autoentrepreneur

Camille Rouveure est étudiante en MSc 2 « Marketing, Communication & Stratégies Commerciales » à Lyon. Elle est aussi simultanément autoentrepreneur et a lancé en 2015 son activité de conseil en marketing. Loin de vouloir s’en tenir là, elle ambitionne, dès la fin de son cursus, de développer son business et de créer son agence-conseil en marketing.

Vous êtes la créatrice de CR Marketing, pouvez-vous en expliquer le concept ?

J’accompagne les entreprises dans leur stratégie marketing quels que soient les produits ou services qu’ils vendent. Le marketing permet de créer de la valeur ajoutée à l’entreprise, peu importe sa taille. C’est pourquoi tous les cœurs de métiers sont concernés. Ainsi, en les accompagnant ils remplissent différents objectifs stratégiques en termes d’image, de notoriété, de positionnement produit ou encore de développement des ventes.

Pour chaque client je construis une stratégie tournée vers l’opérationnel. Il est indispensable pour moi d’apporter une solution concrète et de m’assurer de la bonne mise en œuvre de la démarche marketing.

Aujourd’hui, les plans marketing opérationnels se traduisent souvent par des outils digitaux : digitalisation du service client, référencement internet, marketing de contenu, accompagnement sur les réseaux sociaux, e-commerce, marketing direct & automation. Toutefois, la démarche marketing peut prendre d’autres formes : support print ou relation client physique. Je vous invite à visiter mon site ou bien à suivre les astuces marketing que je mets en ligne sur ma page Facebook.

Quel a été le déclic qui a donné naissance à votre projet ?

Tout a commencé en 2015. Un ami se lançait pour ouvrir une sandwicherie « Pause Gourmande » à Bourgoin-Jallieu. J’ai défini le positionnement marketing du commerce, créé les supports d’aide à la vente et établi la stratégie social média. Aujourd’hui, il est complètement autonome en ce qui concerne la démarche marketing.

J’ai aimé réaliser cette mission et l’idée a commencé à émerger. « Pourquoi ne pas sauter le pas dès maintenant puisque je compte me lancer dans l’entrepreneuriat après mes études !? ». En décembre 2015 avec 100€ en poche, je suis devenue freelance. J’ai créé mon site internet et fait imprimer des cartes de visite. C’est avec l’envie de pouvoir m’organiser comme je le souhaitais et de gérer des projets marketing dans leur ensemble que je suis passée à l’action.

Quelle est votre clientèle actuellement ?

Je travaille majoritairement sur des projets à long terme, environ 12 mois, avec des entreprises liées à l’artisanat : Je compte par exemple parmi mes clients le Comité Bellecour, une association qui promeut en France et à l’international le savoir-faire d’exception des artisans de la région lyonnaise. J’ai également travaillé pour plusieurs commerçants dont les besoins sont essentiellement liés aux réseaux sociaux ou à la promotion des ventes. Les stratégies marketing que je mets en place se positionnent aussi bien sur de la vente en B2B qu’en B2C.

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

L’objectif est de développer l’entreprise et devenir une agence-conseil à part entière. Le statut freelance était intéressant le temps que je finisse mes études. Je souhaite par la suite pouvoir former une équipe afin de gagner en envergure. Aussi, je suis en train de développer une spécialisation : la gamification digitale. Il s’agit d’une démarche marketing qui se traduit par le jeu. Les marques ont un intérêt immense à utiliser cet outil digital afin de créer une nouvelle expérience client : faire passer des valeurs, des messages précis, présenter un produit ou un service, fidéliser leur clientèle, créer le buzz.

Avec la digitalisation des entreprises et plus globalement la digitalisation des comportements des consommateurs, il semble indispensable de proposer un accompagnement sur cette forme de marketing qui émerge. De plus, je suis fan de jeux vidéo depuis l’enfance et j’apprécie de pouvoir mêler une de mes passions à mon activité professionnelle.

En quoi votre formation aux MSc & MBA INSEEC vous a-t-elle aidé à concrétiser votre projet ?

En licence professionnelle « Métiers de la vente », j’ai découvert le marketing et j’ai eu la chance de pouvoir creuser cet aspect durant mon alternance. Ensuite, j’ai souhaité approfondir mes connaissances en marketing opérationnel car même si je ne savais pas encore dans quel domaine j’allais entreprendre, je savais que le marketing était la base de tout commerce. J’ai donc choisi les MSc & MBA INSEEC pour leur MSc 2 « Marketing, Communication & Stratégies Commerciales ». Cette spécialité répondait à tous mes besoins en termes de connaissances liées au marketing opérationnel.

Je suis sur la fin de ma formation et je peux affirmer que je me sens prête à pouvoir développer mon agence-conseil en marketing grâce à la pluralité des compétences marketing que j’ai eu la chance d’acquérir dans des cours aussi variés que la stratégie de marque, la communication digitale, la stratégie commerciale ou le lancement de produit.

Avez-vous un conseil à donner aux étudiants en cours de formation et qui souhaitent créer leur propre entreprise ?

La réalité de l’entrepreneuriat n’est pas évidente car nous sommes assez seuls face à nos responsabilités, nos choix et parfois nos doutes, mais ce n’est rien par rapport à ce qu’on ressent lorsque nous vivons des réussites. Je donne mon maximum pour la réussite de mon entreprise et je pars du principe que si le succès n’est pas au rendez-vous ça ne sera pas un échec et je ferais autre chose. L’important, est d’être structuré, aller chercher soi-même ce dont on a besoin pour que cela fonctionne et ne pas s’arrêter à la moindre difficulté. Alors si vous avez une idée surtout foncez !