Camille Croci-Torti, au e-merchandising chez Salomon grâce au MSc Marketing du Sport

Un peu plus mûre que ses camarades de promo (26 ans), Camille Croci-Torti a encore l’accent chantant de Marseille. Depuis deux ans, elle a intégré le MSc Marketing et Management du Sport du Campus Chambéry, tout en gonflant ses expériences professionnelles.

Cependant, après son baccalauréat ES et un BTS Communication en poche, Camille avait décidé à l’époque de se lancer dans la vie active. Elle occupait alors le poste de vendeuse en magasin chez The North Face. Et là… le déclic !

« Je me suis dit qu’il fallait que je poursuive mes études dans le domaine du sport. Le produit, le contact avec la clientèle, ça me plaisait vraiment ! ».

Une formation d’un an validée chez OSV à Annecy (six mois de cours, puis six mois de stage aux Pays-Bas) et voilà Camille qui rejoint les bancs de l’Inseec.

« Je voulais revenir dans la région et l’Inseec proposait une formation en management du sport. Ce qui m’intéresse, ce sont les marques notamment. Et j’avais aussi envie de trouver une formation en alternance. Je crois que c’est la meilleure façon d’apprendre ! »

Etapes par étapes… puis l’entrepreneuriat ?

Actuellement, Camille effectue son alternance chez Salomon, au service e-merchandising. Une chouette découverte pour notre étudiante.

« Je suis assistante e-shop manager en charge plus particulièrement du site B to C. Je m’occupe de l’animation commerciale et marketing, des analyses et suivi KPI, etc. En plus, on est une équipe dynamique et jeune donc je prends vraiment du plaisir. »

A l’Inseec, l’étudiante marseillaise apprécie plus particulièrement les cours de Big Data, dans le sport, ou de stratégie sectorielle. Elle avoue également avoir progressé au niveau du management. Et pour la suite ? Parlant couramment l’anglais, elle ne s’interdit pas un retour à l’étranger.

« J’aime bien les Pays-Bas car il y a de nombreuses marques là-bas. Alors pourquoi pas. De toute façon, je continue mon chemin étapes par étapes. Avec un jour, l’idée, de créer ma propre société. »

Nous en serions fiers !