BUILD YOUR CAREER (8/10) – Ingénieur chargé d’affaires

ingénieur

BUILD YOUR CAREER est une série de 10 vidéos-portraits : 6 étudiants et 4 directeurs de programmes vous apportent un éclairage sur 10 des programmes proposés par les MSc & MBA INSEEC. Visualisez en 1 minute les grandes lignes de ces formations, les compétences acquises et les débouchés possibles.

Cette semaine Build Your Career met en avant le parcours de Vincent, diplômé de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint Etienne, et aujourd’hui ingénieur chargé d’affaires pour le Groupe Crescient, et à travers lui, la spécialité de MSc 2 « Ingénierie Commerciale et Management de Projet » qu’il a suivi en complément de sa formation d’ingénieur.

Idéale pour les étudiants cherchant à acquérir une double compétence en stratégie commerciale et en management, cette formation convient également à de jeunes diplômés aux profils techniques (ingénieurs généralistes, agronomes, informaticiens, scientifiques) souhaitant s’orienter vers le secteur de l’entreprise sur des postes d’ingénieurs d’affaires ou chefs de projets.

En quoi consistent vos missions ?

« Je suis responsable du développement commercial de plusieurs secteurs d’activités sur le territoire français (metalworking, électronique, mise en forme des métaux) et de l’export, ainsi que du suivi des projets que je rapporte. Je suis les projets de A à Z, de la prospection du client jusqu’à la finalisation du projet et la satisfaction du client. D’autre part, je suis également chef de projet pour un des grands projets R&D stratégiques de l’entreprise. »

Quelles sont selon vous les compétences ou expériences acquises au sein du MSc & MBA INSEEC qui vous sont le plus utiles dans votre milieu professionnel?

« J’avais déjà largement abordé le management en École d’Ingénieurs, les cours de l’INSEEC m’ont servi de bonne piqûre de rappel. J’avais également quelques notions en finance et en marketing.
En revanche, les aspects commerciaux, pilotage de la performance et stratégie étaient complètement nouveaux et me permettent aujourd’hui d’avoir une ouverture d’esprit que je n’avais clairement pas en sortant de ma formation d’ingénieur. J’arrive grâce à cela à avoir différents points de vue sur un projet et par conséquent à être plus performant, que ce soit en négociation ou en gestion pure de projet.
 »

As-tu des conseils pour les étudiants qui souhaitent avoir une carrière dans ce secteur ?

« La double compétence va être absolument indispensable dans ce type de métiers. La crédibilité technique auprès des équipes techniques (laboratoire, bureau d’études) qui sont en général très exigeantes et méfiantes vis-à-vis des services commerciaux, est fondamentale. Il faut convaincre et donc être solide techniquement.
D’autre part, les compétences commerciales et en gestion de projet sont également indispensables. La première l’est bien évidemment pour l’aspect négociation mais également communication. On peut être bon techniquement et connaître son sujet, mais si le message est mal dit, il passera mal dans tous les cas.
La seconde est indispensable car peu de docteurs, d’ingénieurs ou plus généralement de personnels techniques ont eu une formation en gestion de projets, qui est pourtant indispensable. Pour cette raison, de nombreux dérapages peuvent être observés. Malgré leur très haut niveau de technicité, ils n’arrivent pas à maîtriser les coûts et les délais lors des différents projets. Il faut donc cadrer ces projets et les piloter de manière efficace et si possible, tendre vers l’efficience.
C’est un milieu très exigeant mais dans lequel on peut très rapidement s’accomplir d’un point de vue personnel. Le meilleur conseil que je puisse donner aux étudiants souhaitant continuer vers des postes de Chargé d’Affaires ou de Chef de Projet dans un milieu technique, scientifique ou industriel est simple : accrochez-vous, ça vaut le coup !
«