Adelaïde Grossi, en MSc 2 Achats & Supply Chain et en alternance chez Emerson

Actuellement en dernière année d’études de son MSc2 Achats et Supply Chain qu’elle suit sur le campus INSEEC U. Chambéry, Adelaïde Grossi occupe en parallèle le poste d’acheteuse junior au sein du groupe Emerson, situé à Bonneville, en Haute-Savoie.

L’étudiante-salariée nous détaille son parcours, regarde un peu dans le rétroviseur avant d’évoquer son avenir proche.

D’abord un bagage scientifique… avant de se tourner vers le Commerce International.

« Après mon bac scientifique, j’ai effectué un BTS commerce International. Il comportait deux stages à l’étranger pour le valider. J’ai ensuite décidé de continuer en bac+3 option développement international à Grenoble. Avant de rejoindre, enfin, un Master Achats Internationaux & Supply Chain en alternance avec l’INSEEC Chambéry. »

Une suite totalement logique dans le parcours construit d’Adelaïde. Elle avait déjà une petite idée derrière la tête depuis plusieurs mois.

« J’ai choisi ce master car depuis mon BTS je voulais vraiment devenir acheteuse. Mes différents stages m’avaient totalement conforté dans cette idée », poursuit l’étudiante.

Elle apprécie particulièrement au sein du campus de Chambéry « le côté humain de l’école, le suivi des élèves qui nous permet d’être entourés mais surtout écoutés… »

En alternance, en tant qu’acheteuse junior

En parallèle de ses études, Adelaïde occupe le poste d’acheteuse junior, au sein du groupe Emerson à Bonneville en Haute-Savoie.
Le groupe Emerson est une société de technologie et d’ingénierie globale, cotée à la bourse de New York notamment.

« Je suis acheteuse junior. Je gère notamment de nombreux portefeuilles de fournisseurs. Cela peut aller de l’achat production à hors production, ainsi qu’aux achats projets. »

Un parcours professionnel qu’elle peut bonifier notamment à travers le rythme de l’alternance proposé par l’INSEEC U. campus Chambéry.

« L’INSEEC m’a apporté ce côté très professionnalisant grâce à l’alternance, qui n’est pas possible avec toutes les écoles. »

Et par la suite, quels sont les projets ?

« Je suis effectivement ouverte à tout. Je commence en effet, dès à présent, à chercher un poste d’acheteuse pour le mois septembre, lorsque les études et mon contrat de professionnalisation seront terminés », conclut l’étudiante.

Adélaïde est d’ores et déjà prête à l’entrée officielle sur le marché du travail.